Conclusion

Cette recherche avait pour but de faciliter l’accès à des critères d’évaluation pouvant être utilisés par des enseignants qui souhaitent intégrer les outils du web social dans leurs activités pédagogiques. En rendant plus formel le processus d’évaluation dans ce genre de productions, les enseignants seront peut-être plus enclins à initier une démarche d’intégration pédagogique des TIC. Ils pourront utiliser certains des critères proposés et les joindre à d’autres critères évaluant l’objet d’apprentissage et les éléments des compétences qu’ils souhaitent voir leurs étudiants améliorer. Ces critères ont été développés grâce à une expertise acquise par des enseignants ayant une pratique pédagogique novatrice et ayant généreusement accepté de partager leurs réussites et le fruit de leur réflexion.

Bien que le nombre d’enseignants désirant innover et intégrer les technologies de l’information et de la communication dans leur pratique semble augmenter depuis plusieurs années, le nombre de ceux qui font réaliser à leurs étudiants des productions à l’aide du web social demeure relativement peu élevé. Les raisons sont nombreuses : manque de ressources en classe, hésitation à publier des réalisations imparfaites, manque de support, etc. Ainsi, cela explique le nombre de réponses reçues lors de la documentation des pratiques actuelles, notamment en ce qui concerne les blogues d’étudiants et le microblogue.

Pourtant, les enseignants qui ont fait le choix de se lancer dans de tels projets et qui ont été contactés pour cette de recherche ont mentionné qu’ils avaient beaucoup apprécié le fait de lire les publications des étudiants et que leurs étudiants avaient été sensibles au fait qu’ils étaient lus par d’autres personnes que leur enseignant. Pour ces étudiants, le fait d’obtenir des rétroactions sous forme d’évaluations formatives et sommatives aura peut-être contribué à la maitrise des compétences visées par les cours de leur programme. Il serait d’ailleurs intéressant d’en évaluer l’impact auprès d’eux.

Chose certaine, tous les enseignants contactés ont mentionné être sensibles au concept d’éducation aux médias, même si le terme n’était pas employé par la majorité. Il semble que les activités proposées soient des occasions exceptionnelles de parler d’identité numérique, de confidentialité, d’éthique numérique, etc.

Enfin, les critères proposés dans cette recherche ont tout avantage à évoluer et à être adaptés aux activités et aux outils permettant le mieux de les supporter. Le web change rapidement et les possibilités d’intégrer pédagogiquement les différents outils le feront tout autant.