Les processus et leurs répercussions

Notons d’entrée de jeu que les processus mis en œuvre dans les activités ayant une structure en réseau personnel le sont dans des proportions à peu près équivalentes à ceux mis en œuvre dans les activités ayant une structure en communauté, ce qui semble confirmer que le modèle de Daele peut s’appliquer à la structure en réseau personnel.

Les réponses ont été regroupées selon les processus proposés par le modèle de Daele (2004). Certains des processus étaient divisés en deux énoncés (p. ex., « Partage d’expériences » regroupe les énoncés « Je partage mon expérience aux autres. » et « Je réagis au partage d’expériences des autres ». Dès qu’un des deux énoncés était vrai, le processus était considéré comme mis en œuvre par le répondant. Aussi, un enseignant peut mettre en œuvre plusieurs processus dans une même activité ou dans plusieurs activités. Les nombres représentent donc le nombre de fois où les enseignants ont mentionné mettre en œuvre un processus dans une activité (pour un total de 344).

Figure 29 – Comparaison des processus mis en œuvre dans des activités ayant une structure en réseau personnel et une structure en communauté

Figure 29 – Comparaison des processus mis en œuvre dans des activités ayant une structure en réseau personnel et une structure en communauté

On remarque, à la figure 30, que le processus le plus souvent mis en œuvre est l’échange. C’est possiblement parce que le fait d’échanger en commentant un statut Facebook, par exemple, peut aussi englober d’autres activités, comme le débat. D’un autre côté, les processus les moins souvent mis en œuvre sont l’analyse (recherche de pistes de solution pour résoudre une situation problématique) et le débat. Ce sont probablement les deux processus les plus complexes, car ils exigent davantage la réflexion et la confrontation de ses idées avec celles des autres.

Figure 30 – Processus mis en œuvre, toutes activités confondues

Figure 30 – Processus mis en œuvre, toutes activités confondues

Le tableau ci-dessous présente les mêmes données, classées cette fois-ci selon les activités. On remarque que les processus sont répertoriés dans les mêmes proportions environ, peu importe l’activité. En prenant les trois activités pour lesquelles les processus ont été mis en œuvre le plus souvent (amitiés et groupes Facebook ainsi qu’abonnements Twitter, comptant tous plus de 50 mentions), on remarque que les processus sont mis en œuvre dans les proportions suivantes : les échanges (24 %), le partage d’expériences (22 %), la création de nouvelles méthodes (20 %), l’analyse (18 %) et le débat (17 %).

Outil Activité Échanges Partage d’expériences Analyse Débat Création de nouvelles méthodes
Facebook Amitiés 31 28 22 24 25
Groupes 12 11 10 8 10
Google+ Relations 2 0 0 1 0
Communautés 1 0 0 0 0
Twitter Abonnement 15 14 10 10 13
Mots-clics 6 7 4 4 4
Blogues Consultation 6 6 5 3 4
Rédaction 3 6 5 2 4
Forums Utilisation 8 8 5 4 3

Tableau 6 – Processus mis en œuvre par activité

En observant les répercussions notées sur les différents plans et regroupées par processus à la figure 31, on note, peu importe le processus, que ce sont les répercussions sur le plan macro qui ont été le moins souvent mentionnées, alors que ce sont les répercussions sur les étudiants qui sont le plus souvent mentionnées. En pourcentage (ceux qui ont noté des répercussions par rapport à ceux qui n’en ont pas noté), pour tous les processus, en moyenne 58 % des répondants ont remarqué des répercussions sur le plan macro, 62 % sur le plan micro, 71 % sur le plan des communications et 80 % sur les étudiants.

Figure 31 – Processus mis en œuvre par les enseignants ayant noté des répercussions sur leur pratique

Figure 31 – Processus mis en œuvre par les enseignants ayant noté des répercussions sur leur pratique

Enfin, en observant les processus mis en œuvre par les enseignants ayant remarqué au moins un type de répercussions sur leur pratique, le pourcentage de ceux en ayant remarqué au moins un par rapport à ceux qui n’en ont pas remarqué est à peu près le même pour tous les processus. Les deux processus qui sont le plus souvent mis en œuvre obtiennent le plus bas pourcentage : 86 % des enseignants qui échangent et qui partagent leur expérience ont remarqué des répercussions. D’un autre côté, la création de nouvelles méthodes et le débat sont les processus qui obtiennent le plus haut pourcentage d’enseignants ayant remarqué des répercussions (89 %).

Figure 32 – Processus mis en œuvre par les enseignants ayant noté au moins un type de répercussions

Figure 32 – Processus mis en œuvre par les enseignants ayant noté au moins un type de répercussions