Chaque trois ans, les Fonds de recherche du Québec doivent renouveler leur plan stratégique. Cette année, l’équipe de Remi Quirion, le scientifique en chef du Québec, a proposé une consultation afin d’entendre ce que la population québécoise avait à proposer en matière de recherche concernant :

  • Le développement durable et les changements climatiques
  • Les changements démographiques et le vieillissement de la population
  • La science pour tous
  • L’entrepreneuriat et la créativité
  • Promotion des carrières en recherche auprès des jeunes

Sur le site Touspourlarecherche.com, il était possible de soumettre une proposition, ainsi que d’appuyer ou pas une proposition. Plusieurs propositions ont attiré notre attention :
Enjeu de transfert

Démocratiser la recherche, revoir les façons de créer le savoir

Formation des jeunes

Entreprenariat

Données ouvertes et big data

La recherche au collégial : technologique et sociale

Le 26 juin 2017, nous avons été invités à participer au débat en présence du scientifique en chef du Québec. Séverine y a fait de belles rencontres, dont :

  • Élise Labonté-Lemoyne, chercheuse postdoctorale en TI à HEC Montréal et administratrice au C.A. de Thèsez-vous, qui a résumé les échanges du débat en proposant de favoriser les rencontres : favoriser les recherches collaboratives, soutenir les rencontres entre chercheurs et le public (nous soulignons au passage notre engouement pour une pinte de science) et les rencontres entre les élèves et le monde entrepreneurial et le monde de la recherche.
  • France Légaré, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la décision partagée et l’application des connaissances, dont les intérêts de recherche en médecine nous rejoignent en éducation : prise de décision partagée, application des connaissances, synthèses de connaissances, outils d’aide à la décision, pratique médicale fondée sur les données probantes, soins centrés sur les patients et approches dyadiques.
  • Carol Cotton, directeur général du Technocentre qui soutient et fait la promotion des entreprises du secteur des technologies de l’information et des communications de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine par le développement de l’économie numérique – le pendant gaspésien de Québec numérique en quelque sorte.

Les résultats de la démarche seront présentés aux conseils d’administration des trois Fonds de recherche en septembre 2017 et, d’ici janvier 2018, un bilan sera disponible afin de connaitre les propositions qui auront été intégrées à la planification stratégique des Fonds de recherche du Québec.

Partager :