Dans le cadre d’un de mes cours au doctorat à la session d’automne 2015, « Apprentissage en réseau », offert par Thérèse Laferrière, je me suis intéressée au groupe Les TIC en éducation sur Facebook comme source potentielle de développement professionnel.

J’ai utilisé l’API de Facebook pour extraire les 100 derniers statuts et les commentaires (de premier niveau) qui y sont associés, en date du 7 octobre 2015.

J’ai utilisé d3.js pour illustrer les échanges. En cliquant sur le graphique suivant, vous aurez accès à la version « dynamique », qui permet de visualiser les échanges. Passez votre souris sur les noms pour voir les statuts de qui ils ont commenté (en vert) et qui a commenté leur statut (en rouge).

reseau

J’ai ensuite fait l’analyse des statuts selon ces critères :

  1. Est-ce une demande (« je cherche… ») ou une offre (« voici ce que j’ai utilisé »)?
  2. Quels thèmes sont abordés? (en utilisant le modèle TPaCK, est-il question de technologie, pédagogie, contenu, ou une combinaison de deux ou trois de ces thèmes?)
  3. Quand c’était possible de le savoir, est-ce que les technologies dont il est question dans le statut sont utilisées par l’enseignant (pour faire une démonstration, par exemple) ou par les élèves?
  4. Est-ce qu’il s’agit d’une opinion ou c’est plutôt un statut « neutre »?
  5. Est-ce que c’est un partage de pratique et/ou cela réfère-t-il à la recherche?

Les résultats dans cette infographie!

Infographie Les TIC en éducation

Le diagramme montre que 87 des 100 publications touchent les technologies, ce qui normal considérant qu’il s’agit d’un groupe sur les TIC en éducation. 27 statuts touchent la pédagogie, ce qui peut s’expliquer par le fait qu’il existe des groupes Facebook consacrés à la pédagogie. Il serait toutefois intéressant de voir le nombre de publications à l’intersection de la pédagogie et de la technologie (et même du contenu) augmenter.

Parallèlement à cette réflexion, il ne faut pas négliger l’intérêt pour les technologies que ces enseignants ont : si c’est à partir de questions très orientées « outils » que des enseignants voient les avantages des TIC en éducation et que ça leur donne envie d’aller plus loin, je pense que ça demeure intéressant.

Aussi, il serait intéressant d’aborder plus d’activités impliquant des élèves qui utilisent les technologies. Enfin, il serait souhaitable que plus de publications permettent de faire des liens entre la pratique et la recherche.

Malgré ces bémols (parce que c’est notre expertise, à Séverine et à moi, de mettre des bémols 😉 ), je pense que le groupe Les TIC en éducation rassemble des enseignants motivés à utiliser les technologies (à différents niveaux, ce qui me semble tout à fait dans l’idée d’une « communauté ») et qu’il s’agit d’un excellent moyen de se développer professionnellement!

Un merci tout spécial à Brigitte Léonard, qui a créé le groupe, pour les échanges et l’ouverture, et à Séverine Parent, mon associée et amie, pour la réflexion et les références!

Cet article a d’abord été publié dans le blogue personnel de Michelle Deschênes.

Partager :