J’en suis à la 3e semaine de mon cours de Data Visualization et on s’attaque à la visualisation de données non-numériques. Ça m’a donné l’occasion d’explorer la librairie Javascript d3.js (d3 pour Data-Driven Documents). Je l’ai utilisée pour représenter mon réseau Twitter que j’ai pu extraire grâce à l’API de Twitter et à beaucoup de patience – la limite de requêtes par 15 minutes est un peu… limitante. J’ai aussi utilisé Gephi pour détecter les communautés et les strongly connected components, avant de générer un fichier JSON qui peut être digéré et représenté avec d3.

Mon réseau Twitter, aout 2015

Voyez le tout en action, je trouve ça plutôt joli!

Cet article a d’abord été publié dans le blogue personnel de Michelle Deschênes.

Partager :