Le 2 octobre dernier, le CTREQ publiait un article : Comment dynamiser le développement professionnel? J’ai été très heureuse d’y lire les extraits suivants :

Les enseignants sont des professionnels. Ils doivent participer aux choix des activités. Ils ont un rôle à jouer dans les comités de perfectionnement et dans la détermination des besoins de l’établissement. […] Le développement professionnel exige aussi une interaction entre les acteurs, ajoute-t-elle. Ces derniers doivent donc être prêts à accepter le regard critique de l’autre. […] Le développement professionnel doit faire l’objet de recherche scientifique et tenir compte des savoirs d’expérience, estime Mirela Moldoveanu. Les travaux de recherche devraient porter sur les pratiques gagnantes, ils devraient étudier leur fonctionnement et les résistances aux changements.[…] Mélanie Marsolais constate pour sa part que le milieu communautaire adopte des approches de développement professionnel souvent moins formelles, qui pourraient inspirer le secteur de l’éducation.

Au moment où je mets la touche finale au questionnaire qui sera envoyé à un très grand nombre d’enseignants prochainement, c’est intéressant pour moi de voir que mon projet de recherche s’aligne sur ces constats! Mon cadre conceptuel aborde les principes de développement professionnel collaboratif et les apprentissages réalisés en contextes non formel et informel. Mon questionnaire visera à connaitre les pratiques gagnantes et les impacts sur la pratique des enseignants utilisant des outils du web social à des fins professionnelles.

Cet article a d’abord été publié dans le blogue personnel de Michelle Deschênes.

Partager :