Daniels Pavļuts travaille au ministère des affaires économiques en Lettonie, mais a un baccalauréat en musique, plus particulièrement en performance au piano.

Au TEDx de Riga, il nous informe que 43% des gens ne travaillent pas dans le domaine dans lequel ils ont obtenu leur premier diplôme universitaire.

Il pose le dilemne: « Skills versus competence ». Et se réfère à un schéma citant les résultats d’une étude de Hanushek (MAJ 9 octobre 2014: Le lien n’est malheureusement plus valide).

Un graphique qui indique que les compétences sont plus payantes à court terme, que les compétences et les habiletés se vaudraient à moyen terme, et qu’à long terme, les habiletés sont plus gagnantes sur le plan de l’employabilité.

Pavļuts rappelle que plusieurs (40%) des emplois à combler dans l’avenir sont encore inconnus aujourd’hui. Et qu’on ne sait pas non plus d’où viendra le prochain Steve Jobs… Et s’il était présentement votre étudiant?

Cet article a d’abord été publié dans un blogue pédagogique dédié à l’intégration des technologies au Cégep Limoilou.

Partager :