Le congrès de l’ACELF (Association canadienne d’éducation en langue française) de l’automne dernier a trouvé echo dans un article paru dans l’InfoBourg le 1 décembre 2009 Mythes et réalités dans l’intégration des technologies. L’article relate les propos de Marie-Claude Gilbert, conseillère pédagogique en technologies éducatives au Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique, qui défait quelques mythes à propos de l’intégration de la technologie à l’école:

  • Croyance 1 Quand je maîtriserai ce logiciel, mes élèves pourront l’utiliser en classe.
  • Croyance 2 Quand j’utilise les outils technologiques en classe,  je me sens comme un technicien et non comme un pédagogue.
  • Croyance 3 J’ai inscrit la technologie à mon horaire, à tous les mercredis de 11h à midi.
  • Croyance 4 Il faut que les élèves maîtrisent certains outils avant de faire des projets.
  • Croyance 5 Quand j’aurai terminé mon programme d’étude, je ferai de la technologie avec les élèves.
  • Croyance 6 Pour réaliser un clip avec mes élèves, j’ai utilisé l’artillerie lourde : caméra, micro, trépied, console de son, etc… et je dois avoir passé une douzaine d’heures à faire le montage.
  • Croyance 7 J’utilise plusieurs logiciels pour préparer mes cours. Je suis un enseignant qui sait tirer le meilleur des outils disponibles. Je n’ai pas besoin d’accompagnement TIC.

En complément, vous trouverez les actes du colloque de ACELF en ligne: les vidéos des conférences et les documents des ateliers (Bloc A, B, C).

Cet article a d’abord été publié dans un blogue pédagogique dédié à l’intégration des technologies au Cégep Limoilou.

Partager :